Schaffhausen,
01
Octobre
2017
|
02:02
Europe/Amsterdam

JAMES MARSDEN, STAR DE LA SÉRIE « WESTWORLD », REMET LE TROISIÈME « FILMMAKER AWARD »

Zurich/Schaffhausen, 1er octobre 2017 – À l’occasion du dîner de gala IWC «For the Love of Cinema», organisé dans le cadre du 13e Zurich Film Festival, l’acteur américain James Marsden a remis hier soir le troisième «Filmmaker Award». Parmi les trois finalistes, le jury a choisi de récompenser «Paradise War». Doté de CHF 100 000, ce prix d’encouragement créé par l’Association pour la promotion du cinéma en Suisse a pour objectif d’aider des films suisses se trouvant à un stade de production avancé.

James Marsden s’est fait connaître du grand public grâce à son interprétation du cyclope dans la saga « X-Men ». Plus récemment, l’acteur américain originaire de l’Oklahoma a fait la joie des téléspectateurs en endossant le rôle de Teddy Flood dans « Westworld », une série qui connaît un franc succès. Pendant le Zurich Film Festival (ZFF), James Marsden a présenté « Shock and Awe », son dernier film, réalisé par Rob Reiner. L’acteur américain a ensuite remis le troisième « Filmmaker Award » lors du dîner de gala IWC intitulé « For the Love of Cinema », organisé dans le cadre du ZFF à l’Aura de Zurich. « C’est un grand honneur pour moi de décerner ce prix. Le “Filmmaker Award” contribue à porter sur les écrans les projets des créateurs suisses », a-t-il expliqué.

 

« PARADISE WAR » REMPORTE LE TROISIÈME « FILMMAKER AWARD »
Parmi les trois projets nominés, le jury a choisi de récompenser « Paradise War ». Réalisé par Valentin Greutert, ce film raconte l’histoire mouvementée du Suisse Bruno Manser. Durant de nombreuses années, il s’est battu aux côtés de la tribu malaisienne des Penan contre la destruction de la forêt tropicale, une forêt qui abrite de nombreuses espèces d’animaux menacées, notamment l’orang-outan. Il est porté disparu depuis son dernier voyage dans la jungle. Le tournage du film, réalisé par Niklaus Hilber (« Amateur Teens »), va commencer prochainement. Outre le « Filmmaker Award », le célèbre réalisateur suisse s’est également vu remettre une montre-bracelet Portugieser Automatic d’IWC (réf. IW500703). « Les projets reçus étaient d’une grande qualité et d’une belle diversité : cette année encore, il nous a été difficile de déterminer un gagnant. Nous espérons désormais que l’histoire de Bruno Manser sera bientôt projetée sur les écrans suisses et étrangers, en partie grâce au “Filmmaker Award” », a déclaré Christoph Grainger-Herr, CEO d’IWC, lors de la remise des prix.

 

Christoph Grainger-Herr, CEO d’IWC Schaffhausen
Les projets reçus étaient d’une grande qualité et d’une belle diversité : cette année encore, il nous a été difficile de déterminer un gagnant. Nous espérons désormais que l’histoire de Bruno Manser sera bientôt projetée sur les écrans suisses et étrangers, en partie grâce au “Filmmaker Award”
Christoph Grainger-Herr, CEO d’IWC Schaffhausen

UNE CONTRIBUTION ESSENTIELLE À LA PROMOTION DU CINÉMA
Le « Filmmaker Award », doté de CHF 100 000, a été créé par l’Association pour la promotion du cinéma en Suisse (Verein zur Filmförderung in der Schweiz). Nadja Schildknecht et Karl Spoerri (codirecteurs du ZFF), Marc Walder (CEO de Ringier) et Christoph Grainger-Herr (CEO d’IWC) sont membres de l’association. Ce prix d’encouragement a pour objectif d’apporter un soutien ciblé aux projets passionnants des cinéastes suisses lors de la phase, souvent délicate, de la production ou de la postproduction. Il vient ainsi combler une lacune de la promotion cinématographique. Outre le lauréat « Paradise War », « Le vent tourne » de Pauline Gygax et Max Karli ainsi que « Der Unschuldige » d’Aurelius Eisenreich et Tolga Dilsiz faisaient partie des finalistes. Les deux projets récompensés l’an passé – « Fortuna » de Germinal Roaux et « Das Blue Note Projekt » de Sophie Huber – ont pu être terminés et vont bientôt sortir sur les écrans internationaux.

 

REMISE DES PRIX LORS DU DÎNER DE GALA IWC
Le prix a été remis lors d’une cérémonie organisée pendant le dîner de gala IWC, intitulé « For the Love of Cinema », et qui se déroulait à l’Aura, restaurant et club zurichois. La soirée était présentée par la célèbre animatrice de télévision Sandra Studer et ponctuée de titres de films célèbres interprétés par le Pepe Lienhard Orchester. Outre des représentants de l’industrie cinématographique suisse et étrangère, IWC avait également convié de nombreuses personnalités issues des médias, de l’art, de l’économie et de la politique. La manufacture horlogère suisse s’investit en faveur des cinéastes et du cinéma et apporte également son soutien aux festivals de Londres, New York, Pékin, Dubaï et Toronto. La manufacture horlogère de Schaffhausen est copartenaire du ZFF pour la quatrième fois cette année.

 

La manufacture horlogère suisse IWC Schaffhausen fabrique depuis 1868 des garde-temps intemporels mettant l’accent sur la technologie et le développement. Férue de solutions innovantes et d’inventivité technique, l’entreprise s’est forgé une réputation internationale. Comptant parmi les leaders mondiaux du segment des montres de luxe, IWC confectionne des chefs-d’oeuvre de Haute Horlogerie alliant ingénierie et précision dans un design exclusif. Entreprise écologiquement et socialement responsable, IWC s’engage pour une production durable, soutient dans le monde entier des institutions travaillant avec les enfants et les adolescents, et entretient des partenariats avec des organisations oeuvrant en faveur de la protection de l’environnement.